this. is dormir ailleurs

Enrique Pardo

130 × 190 mm
180 pages
offset digital et tirage pigmentaire sur washi pour la jaquette
10 exem­plaires + 2 épreuves d’artiste
En précommande

« Ailleurs » est un lieu qui n’existe pas. Chaque fois que je pense y être arrivé, c’est encore ailleurs. Au fil de mes voy­ages pen­dant près de vingt années, je me suis obstiné à chercher cet ailleurs impos­si­ble qu’il me sem­ble pour­tant avoir pho­tographié.

J’ai com­mencé à vouloir dormir ailleurs le jour où je me suis sen­ti appartenir nulle-part. J’avais passé un temps con­sid­érable dans un lit qui n’était pas le mien; je n’y avais pas mes mar­ques, la cham­bre était trop petite et un sen­ti­ment de non appar­te­nance féroce m’habitait. Mu par la résilience, la curiosité et la réminis­cence d’une enfance nomade, j’ai souhaité voy­ager hors de mes murs pour redéfinir l’échelle de ma vie.

Cette série s’est con­sti­tuée par elle-même. Elle est née d’une habi­tude que j’avais prise de ne jamais revenir de voy­age avec une pel­licule entamée. Je ter­mi­nais celles-ci sur les draps de mes lits défaits pen­dant les derniers instants passés dans mes cham­bres d’hôtel avant de par­tir pour la gare ou l’aéroport. Assez vite, je me suis lais­sé pren­dre au jeu de ces paysages de tis­su et celles-ci sont naturelle­ment dev­enues le fil rouge de mes errances.

Quoi de plus com­mun que des draps de lit? Au pre­mier regard, il est dif­fi­cile de voir autre chose qu’une banal­ité évi­dente. Pour­tant, cha­cun de ces draps racon­te une his­toire sin­gulière: celle qui m’appartient et aus­si celle que le spec­ta­teur ne pour­ra s’empêcher de fab­ri­quer.

Ces pho­togra­phies par­lent de ce que l’on porte en soi, de notre his­toire, de qui nous sommes et que l’on s’obstine par­fois à chercher ailleurs.


240 CHF

Appeler pour connaître la disponibilité

ADURQIEPREON Catégorie : Étiquettes : , , , ,