Ne pas prendre ce qui n’est pas donné

Enrique Pardo

400 × 300 mm
(image: 276 × 184 mm)
Tirage fine-art pigmentaire sur papier baryté, encadrement Halbe
Édi­tion de 3 exem­plaires + 1 épreuve d’artiste
Publié en 2016

C’est donc vrai, tu étais là pen­dant tout ce temps. Il me suff­i­sait de voir ce que tu as tou­jours don­né au lieu de m’entêter à chercher ce que je voulais pren­dre. Je ne suis pas sur­pris que ton prénom soit la tra­duc­tion de bijou, car cha­cun de tes sourires est comme une petite boîte laquée à l’intérieur de laque­lle attend un tré­sor.

Lorsque deux vis­ages se croisent, les yeux ques­tion­nent et cherchent qui fera le pre­mier pas — cela peut dur­er des mil­lisec­on­des inter­minables… Il n’y a pas de pro­to­cole, se lance celui qui souhaite offrir. Une com­mis­sure se rap­proche alors du coin de l’œil, puis c’est l’autre, et c’est enfin tout le vis­age qui s’offre au nou­v­el ami.

Sourire c’est accueil­lir, c’est ouvrir son cœur et son corps pour dire oui à la ren­con­tre. C’est la forme la plus prim­i­tive du partage et un bien trop sou­vent gardé sous clé, alors que nul ne saurait le vol­er. Sois à jamais riche de ce que tu donnes.

— Un ami qui te voit du bien

www.enriquepardo.com/ne-pas-prendre-ce-qui-nest-pas-donne


620 CHF

EOERQANDPIRU Catégorie : Étiquettes : , ,