Yant blessing

Enrique Pardo

400 × 300 mm
Tirage fine-art pigmentaire sur papier baryté
Édi­tion ouverte
Publié en 2021

Si j’avais su ce qui nous attendait, je me serais fait bénir cent-huit fois de plus! Me voilà bien avec mes offran­des qui vont fan­er dans moins de temps qu’il faut pour l’écrire. Mal­gré que je ne sois ni religieux ni croy­ant, je suis « respec­tant » de cet art sécu­laire qu’est le Sak Yant et de cet homme qui en est, si j’ose dire, à la pointe. Je vois en son regard que le respect est réciproque. J’ai soif de réciproc­ité, c’est la symétrie des âmes. C’est désor­mais inscrit sur ma peau et, si on cherche bien, dans cette photo.


480 CHF